Dernières infos Dernières infos

mis à jour le 27/10/2021

Le retour de l'ATR

Chalair a présenté ce jour son programme de vols au départ de l’aéroport de Quimper-Bretagne, pour la saison hiver 2021-2022.

La ligne Quimper-Paris Orly revient à une exploitation en avion de type ATR-42, d’une capacité de 48 sièges.

Elle sera desservie à raison de 2 Aller-retour par jour, du lundi au vendredi, selon le programme suivant :

 

 

            Quimper   >   Paris Orly

Paris Orly   >   Quimper

Du Lundi au Jeudi

06h30               07h55

08h40           10h00

Lundi et Vendredi

10h45               12h10

13h10            14h30

Du Mardi au Vendredi

       18h15               19h40

        20h20            21h40

 

L’aéroport de Quimper est désormais le seul aéroport breton à offrir des possibilités de correspondances directes avec des tarifs contractés via Paris-Orly.

Le partenariat avec Air France permet en effet de voyager sur toutes les destinations offertes par Air France à Orly avec un seul billet, au départ de Quimper.

D’autre part, afin d’élargir encore l’offre de destinations proposées au départ de l’aéroport breton, Chalair propose également depuis le 1er octobre le même service en partenariat avec les compagnies Air Caraïbes et French Bee.

En plus d’un accès direct à Paris, ce sont ainsi plus de 50 destinations en France, Europe, Dom-Tom, Antilles, et Etats-Unis immédiatement accessibles depuis l’aéroport de Quimper.

Les réservations sont ouvertes et possibles depuis toutes les agences de voyages (physiques ou en ligne), et depuis les sites internet d’Air France (www.airfrance.fr) ou de chalair (www.chalair.fr). 

Les conséquences du Brexit

Depuis le 1er octobre 2021, votre seule carte nationale d’identité ne vous permettra plus de voyager au Royaume-Uni, un passeport en cours de validité sera nécessaire

Plus d'infos sur le Brexit et les conditions de voyage sur : https://brexit.gouv.fr/sites/brexit/accueil.html

 

10 rotations hebdomadaires

la compagnie Chalair Aviation retrouve son rythme habituel en proposant 10 rotations du lundi au vendredi entre l'aéroport Quimper Bretagne et Paris Orly.
Voici le détail des vols :
Le lundi :
CE291 QUIMPER - PARIS 6h30-7h50
CE292 PARIS - QUIMPER 8h40-10h
CE293 QUIMPER - PARIS 10h45-12h10
CE294 PARIS - QUIMPER 13h10-14h30
 
Du mardi au jeudi :
CE291 QUIMPER - PARIS 6h30-7h50
CE292 PARIS - QUIMPER 8h40-10h
CE295 QUIMPER - PARIS 18h15-19h40
CE296 PARIS - QUIMPER 20h20-21h40
 
Le vendredi :
CE293 QUIMPER - PARIS 10h45-12h10
CE294 PARIS - QUIMPER 13h10-14h30
CE295 QUIMPER - PARIS 18h15-19h40
CE296 PARIS - QUIMPER 20h20-21h40
 

Les réservations pour Londres en 2022 sont ouvertes

Les vols entre Quimper et Londres City seront opérés du 18 juin au 4 septembre 2022.

Les horaires sont ici exprimés en heures locales avec une durée de vol d'1h15.

 

Le samedi

BA8747 LONDRES CITY - QUIMPER : 07h45-10h

BA8748 QUIMPER - LONDRES CITY : 10h45-11h

 

Le dimanche

BA8747 LONDRES CITY - QUIMPER : 15h05-17h20

BA8748 QUIMPER - LONDRES CITY : 18h00-18h15

 

Le mardi et jeudi

BA8747 LONDRES CITY - QUIMPER : 11h15-13h30

BA8748 QUIMPER - LONDRES CITY : 14h05-14h20

 

Information sur les vols nationaux (hors Corse)

Pour les vols intérieurs hors Corse, le pass sanitaire est obligatoire.

Le « pass sanitaire » consiste en la présentation, numérique (via l'application TousAntiCovid) ou papier, d'une preuve sanitaire, parmi les trois suivantes :

1. La vaccination, à la condition que les personnes disposent d'un schéma vaccinal complet et du délai nécessaire après l’injection finale, soit :

  • 7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca).
  • 28 jours après l'injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson)
  • 7 jours après l'injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid (1 seule injection).
2. Le certificat de test négatif de moins de 72 heures

Tous les tests RT-PCR, antigéniques et auto-tests supervisés génèrent une preuve dès la saisie du résultat par le professionnel de santé dans SI-DEP, qui peut être imprimée en direct et qui est également mise à disposition du patient via un mail et un SMS pour aller la récupérer sur le portail SI-DEP (https://sidep.gouv.fr). Sur TousAntiCovid, l’importation de la preuve dans l’application est à la main du patient.

 
3. Le résultat d'un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois.
Les tests positifs RT-PCR ou antigénique de plus de 11 jours et moins de 6 mois (pris en compte à date) permettent d’indiquer un risque limité de réinfection à la Covid-19.

Cette obligation s’applique également aux 12-17 ans depuis le 30 septembre.

Déplacements en Corse

Un régime spécifique pour la Corse :
Il faudra présenter à la compagnie de transport:
• soit un schéma vaccinal complet ;
• soit un test antigénique de moins de 48h avant l’embarquement ;
• soit un test RT-PCR de moins de 72h avant l’embarquement ;
• soit un certificat d'immunité consistant en un résultat d'un test RT-PCR positif datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois.
 
Attention:
• Il n'y a pas d'exception pour les mineurs de 12 ans à 18 ans
Les autotests, même réalisés sous la surveillance d’un professionnel de santé, ne constituent pas des preuves pour voyager vers et à destination de la Corse.

Pour les trajets Corse/Continent le passe sanitaire s'applique depuis le 9 août
Il faudra également présenter à la compagnie de transport:
• soit un schéma vaccinal complet ;
• soit un test antigénique de moins de 48h avant l’embarquement ;
• soit un test RT-PCR de moins de 72h avant l’embarquement ;
• soit un certificat d'immunité consistant en un résultat d'un test RT-PCR positif datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois.

 

Pour tout renseignement concernant les formalités d'entrée en Corse, veuillez consulter le site de l'ARS Corse : https://www.corse.ars.sante.fr/covid19-pass-sanitaire-obligatoire-pour-venir-en-corse

 

Articles du quotidien Ouest France sur l'aéroport Quimper Bretagne

15/04/2021 Dans le Sud Finistère, « l’aéroport ne se résume pas qu’à une ligne entre Quimper et Paris » (ouest-france.fr)

Un horizon plus dégagé : voilà ce à quoi travaille la Chambre de commerce et d’industrie métropolitaine Bretagne Ouest (CCIMBO) pour ses aéroports, dont celui de Quimper (Finistère). « Nous restons confiants », relaient Jean-François Garrec, président d’Aéroport de Cornouaille, et Gilles Tellier, directeur des concessions aéroportuaires à la CCIMBO.

L’aéroport de Quimper emploie une vingtaine de personnes (en comptant les pompiers) ; le chômage partiel de longue durée y est toujours d’actualité. « Nous sommes cependant restés ouverts, notamment pour des transports d’organes ainsi que des transferts de patients atteints de Covid-19 », détaillent-ils. L’aéroport accueille aussi Dragon 29, l’hélicoptère de la Sécurité civile. Et est attaché à l’activité d’aviation loisirs développée avec l’aéroclub. Tout récemment, en février-mars 2021, il a aussi accueilli une mission scientifique avec les équipes du Service des avions français instrumentés pour la recherche en environnement (Safire).

Diversifier ses activités


Depuis un an et demi, Chalair y assure des vols entre Quimper et Paris-Orly. Si ses plans initiaux ont été bousculés par la pandémie de coronavirus (avec près de 80 % de trafic perdu), la compagnie s’adapte au fil des mois, en ajustant à la hausse ou à la baisse son offre. Ainsi, depuis les dernières mesures sanitaires début avril 2021, elle propose « quatre allers-retours par semaine, avec des Beechcraft 1900, des avions de 19 places remplis en moyenne à 50 % », indique Gilles Tellier.

Elle doit monter en puissance dès que la situation le permettra. « Cette ligne reste pertinente. Elle peut compter sur une clientèle affaires et une clientèle affinitaires [qui voyage pour des raisons familiales] », soulignent Jean-François Garrec et Gilles Tellier. Toutefois, « l’aéroport ne se résume pas qu’à une ligne entre Quimper et Paris ».

C’est bien en misant sur la diversité de ses activités que l’aéroport cornouaillais compte tirer son épingle du jeu. Car la crise sanitaire et le télétravail réinterrogent, par exemple, les déplacements en avion alors que les visioconférences sont devenues des outils du quotidien. « La clientèle d’affaires sera peut-être moins importante. Mais de nouvelles propositions – comme Openfly, qui permet de louer un avion privé – pourraient aussi lui apporter un nouveau souffle. La clientèle de loisirs, elle, est amenée à devenir plus importante. »

Les vols vers Londres de retour cet été ?

Autre liaison habituelle que l’aéroport a « bon espoir » de retrouver avec les beaux jours : celle assurée par British Airways entre Quimper et Londres City. « Elle pourrait fonctionner de juin à septembre 2021, en fonction de l’évolution de la pandémie. Elle témoigne bien de l’attractivité touristique de la Cornouaille. » Une attractivité qu’a aussi perçue la société Héliberté, qui déploie depuis peu une base à l’aéroport de Quimper afin de proposer des vols en hélicoptère (lire ci-dessous).

« Les modes de transport doivent se compléter sur le territoire. Et chaque aéroport, en Bretagne, doit trouver son destin : à Quimper, c’est d’être un aéroport de proximité, avec un trafic mixte. Et en complétant un maillage plutôt qu’en s’opposant les uns aux autres », conclut Gilles Tellier.

15/04/2021 : Les Glénan, la pointe du Raz… à l’aéroport de Quimper, des vols en hélico pour tous (ouest-france.fr)

Les Glénan, la pointe du Raz… à l’aéroport de Quimper, des vols en hélico pour tous

Depuis 2020, la société Héliberté propose des vols en hélicoptère au départ de l’aéroport de Quimper (Finistère). Des vols touristiques ouverts à tous mais aussi des vols pour des travaux aériens. Elle compte déjà plusieurs bases en France mais celle-ci est la seule dans le Finistère.

L’initiative

Elle est arrivée discrètement mais sûrement à l’aéroport de Quimper (Finistère) : l’entreprise Héliberté y propose, depuis 2020, des vols en hélicoptère. La société a pourtant pignon sur rue : elle existe depuis 2009, son siège social est au Mans et elle compte plusieurs bases dans l’Ouest (à Vannes, Dinard, La Baule, La Rochelle, Toulouse, etc.).
Elle a une quinzaine d’hélicoptères et emploie autant de pilotes (sur une trentaine de salariés au total). Si les confinements et mesures sanitaires prises depuis mars 2020 en raison de la pandémie de coronavirus ont, de fait, freiné son élan au démarrage (une dizaine de week-ends travaillés au départ de Quimper), Héliberté mise sur l’aéroport cornouaillais pour plusieurs raisons : « Nous avons déjà une clientèle sur le Finistère, au départ de Vannes » et « la beauté des paysages est ici incontestable », souligne Jean-Yves Guyon, qui s’occupe des bases de la société en Bretagne.

Vols touristiques, photos, levage de charges…

Elle propose ainsi des vols touristiques pour découvrir « la baie de Douarnenez [15 minutes ; 119 € par personne], l’Odet et les Glénan [25 min ; 179 € par personne], la pointe du Raz, la baie des Trépassés et le Pays bigouden [50 minutes ; 339 € par personne] ».

Ses hélicoptères – des Écureuil avec cinq places passagers – peuvent aussi être sollicités pour des baptêmes de l’air lors de fêtes locales ou par des hôtels et belles demeures. Ils volent également, à la demande, vers des îles. Ces prestations liées au transport de passagers représentent la moitié son activité.

L’autre moitié concerne « la prise de vues (pour des courses au large, des courses cyclistes, etc.), le levage de charges (en lien, par exemple, avec le service des Phares et balises), la surveillance de réseaux électriques pour Enedis, etc. ».

Héliberté compte déjà quelques réservations pour la belle saison 2021 et compte bien voler de plus en plus souvent au-dessus de la Cornouaille, « dès que les mesures sanitaires s’assoupliront ».